VIDEO. Les artisans dénoncent à nouveau le Régime social des indépendants

Lundi 21 septembre, des artisans et des commerçants français sont dans la rue pour dénoncer le RSI, dont ils critiquent les dysfonctionnements. 

France 2

Pascal Santin est garagiste depuis six ans. Dans son entreprise, il a un associé et trois salariés. S'il se verse un salaire de 2 200 euros par mois, plus de la moitié revient au Régime social des indépendants (RSI). "On a l'épée de Damoclès en permanence au-dessus de la tête. On paye beaucoup, beaucoup plus que n'importe quel salarié ou fonctionnaire en France, et on est très mal couvert", assure le garagiste. 

Les cotisations sont trop lourdes pour des services loin d'être satisfaisants, estime Pascal Santin. "Sur notre couverture sociale, on est très mal couvert puisqu'on doit toucher environ 40% de nos cotisations et de notre salaire en cas de maladie", explique-t-il.

Certains veulent sortir du RSI

Des artisans, des commerçants et des patrons de PME continuent à dénoncer le RSI et la révolte s'organise. Beaucoup pensent que le système doit être réformé, certains ont même décidé de quitter le régime des indépendants. En manifestant à nouveau ce lundi 21 septembre, ils espèrent que leurs demandes seront entendues par le gouvernement. 

Le JT
Les autres sujets du JT