Le coût de la rentrée universitaire en baisse de 7%

Même si le coût de la rentrée est en baisse, le coût de la vie étudiante ne cesse quant à lui d'augmenter. Une équipe de France 3 fait le point.

FRANCE 3

Malgré une baisse de 7% du coût de la rentrée étudiante, la situation reste compliquée pour la plupart des étudiants. Selon les villes, de grosses disparités sont constatées sur les loyers ou encore les transports. Le logement représente la part la plus importante dans le budget des étudiants. 448 euros à Toulouse, 322 euros à Brest la ville la moins chère, 795 euros à Paris en moyenne.

Un étudiant sur deux travaille

Cette année, heureuse nouvelle, l'encadrement des frais d'agences a permis aux étudiants de faire une belle économie, ajouté au gel des frais d'inscription dans les universités. Le coût de la rentrée, évalué à 2 335 euros par le syndicat la Fage est en baisse de 7%. Un coût qui se répartit en deux : les frais de rentrée payés annuellement (santé, pédagogie, assurances...) atteignent 1 227 euros.
Chaque mois, il faudra encore débourser 1 107 euros pour les loyers et charges, l'alimentation, les transports et les loisirs. Des dépenses qui obligent la moitié des étudiants à travailler pour boucler leur budget.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Toulouse est la première ville française où il fait bon étudier, selon un classement réalisé par \"L\'Etudiant\" et publié le 11 septembre 2012.
Toulouse est la première ville française où il fait bon étudier, selon un classement réalisé par "L'Etudiant" et publié le 11 septembre 2012. (MAURICE SUBERVIE / ONLY FRANCE / AFP)