Vidéo Langues régionales : Yannick Jadot prêt à "changer la Constitution"

Publié
Article rédigé par
Radio France

L'eurodéputé écologiste regrette que l'enseignement immersif en langue régionale ait été jugé contraire à la Constitution.

"S'il le faut, il faut changer la Constitution" au sujet des langues régionales, réclame vendredi 11 juin sur franceinfo l'eurodéputé Europe Écologie-Les Verts (EELV) Yannick Jadot, alors que le Conseil constitutionnel a censuré le 21 mai la loi Molac sur l'enseignement immersif de ces langues. L'élu affirme que cette proposition est "un engagement que prennent les écologistes pour l'échéance de 2022".

Pour Yannick Jadot, "il est totalement fou qu'en 2021, ce qui fait toute la force, la diversité de notre pays, et notamment ses cultures régionales et ses langues régionales, soit aussi maltraité dans notre pays". L'eurodéputé estime que ces langues régionales "font partie de notre patrimoine extraordinaire". Il regrette que "le gouvernement et des membres de la majorité [aient] voulu, une fois de plus, casser cette diversité".

"Est-ce qu'on aime aussi peu notre pays ? Est-ce qu'on a aussi peu confiance dans la force de notre pays pour, en permanence, mettre une chape de plomb sur ce qui fait le patrimoine, la richesse, la diversité, l'énergie de notre pays ?"

Yannick Jadot

à franceinfo

Selon Yannick Jadot, l'apprentissage des langues régionales est un atout pour les plus jeunes : "Les enfants qui apprennent plusieurs langues dès leur plus jeune âge sont des enfants qui maîtriseront mieux les langues et dans le monde d'aujourd'hui, c'est essentiel", explique-t-il. Ces enfants seront ainsi, selon l'eurodéputé, "plus ouverts sur le monde". "On a tellement besoin de cette richesse, de cette diversité", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Langues régionales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.