VIDEO. Mehdi Nemmouche, parcours d'un Français devenu jihadiste

Ce Franco-Algérien est accusé par l'ex-otage français Nicolas Hénin d'avoir été son geôlier lors de sa détention en Syrie.

LAURENCE NAHON / GUY SABIN - FRANCE 3

Le grand public a découvert sa silhouette le 24 mai, lors de la tuerie du musée juif de Bruxelles (Belgique). Mehdi Nemmouche, Franco-Algérien devenu jihadiste, a été accusé samedi 6 septembre par l'ex-otage français Nicolas Hénin d'avoir été son geôlier lors de sa détention en Syrie.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dressé samedi le portrait d'"un personnage d'une extrême violence, qui représentait un danger pour la sécurité des Français". Originaire de Roubaix (Nord), Nemmouche a été condamné à sept reprises depuis 2004 pour conduite sans permis, des vols avec violence ou des vols aggravés.

Radicalisé en prison

Le jeune homme a été incarcéré dans plusieurs établissements pénitentiaires de la région lilloise et du sud de la France. C'est lors de ces derniers séjours en prison qu'il se serait autoradicalisé au contact de groupes islamistes radicaux et prosélytes.

Libéré fin 2012, il s'est ensuite rendu en Syrie où il aurait combattu aux côtés de l'Etat islamique. C'est à ce moment qu'il aurait été le geôlier des otages français.

Un dessin d\'audience représentant Mehdi Nemmouche, le Français soupçonné d\'être l\'auteur de la tuerie du Musée juif de Bruxelles du 24 mai 2014, lors de son audition evant la Cour d\'appel de Versailles, le 26 juin 2014.
Un dessin d'audience représentant Mehdi Nemmouche, le Français soupçonné d'être l'auteur de la tuerie du Musée juif de Bruxelles du 24 mai 2014, lors de son audition evant la Cour d'appel de Versailles, le 26 juin 2014. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)