Cet article date de plus de deux ans.

Cinq enfants de jihadistes rapatriés en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Cinq enfants de djihadistes rapatriés en France
Article rédigé par
France Télévisions

Ils sont 5, deux petites-filles et trois frères, tous âgés de moins de cinq ans, à avoir quitté vendredi 15 mars la Syrie pour la France. Les familles françaises réclamaient le rapatriement des familles jihadistes.

Trois petits-frères de 5, 3 et 1 an ont rejoint la France vendredi 15 mars, depuis la Syrie. Ils étaient orphelins depuis la mort de leur mère française qui avait rejoint les rangs jihadistes. Les grands-parents réclamaient le retour depuis des mois."C'est un bonheur, mais un bonheur amer parce qu'on sait qu'on a n'a plus notre fille", dit Lydie Maninchedda, la grand-mère d'enfants rapatriés."Ils seront certainement dans un hôpital, parce qu'ils ont besoin de beaucoup de soins", dit Patrice, le grand-père.

Au cas par cas

Bientôt, un juge des enfants dira à qui seront confiés les enfants rentrés aujourd'hui. Mercredi depuis le Kenya, Emmanuel Macron a annoncé que les rapatriements des enfants de jihadistes seraient effectués au cas par cas, en fonction de critères humanitaires. Les avocats des familles attendent plus de l'État français. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.