Intempéries meurtrières : les voitures n'ont pas résisté

Des centaines de véhicules ont été détruits dans les inondations du 3 octobre.

FRANCE 2
Samedi 3 octobre, dans certains quartiers des Alpes-Maritimes très touchés par les intempéries, toutes les voitures ont bougé. À la décrue, elles se sont posées où elles étaient, parfois les unes sur les autres et plus aucune n'a fonctionné.   

Un casse-tête qui énerve les habitants

Une habitante sinistrée a par exemple découvert deux voitures qui ne lui appartenaient pas dans son jardin. L'heure est désormais à l'attente. La police municipale coordonne les enlèvements. Ils sont nombreux. Un casse-tête qui prend du temps et qui énerve les habitants, car ils ne peuvent pas commencer à nettoyer. Les voitures doivent pour l'instant rester sur place dans les communes pour que les assurances les voient. Après seulement elles pourront être dirigées vers un garage. Il y en aurait dans le département plusieurs centaines.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cycliste constate les dégâts causés par les orages, le 4 octobre 2015, à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).
Un cycliste constate les dégâts causés par les orages, le 4 octobre 2015, à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). (BORIS HORVAT / AFP)