À Albi, des chiens dressés pour aider les enfants autistes à mieux apprendre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les chiens aident les enfants autistes
Article rédigé par
France Télévisions

Plusieurs fois par semaine dans le Tarn, deux chiens dressés à la médiation aident les enfants autistes à apprendre en classe au sein de l'hôpital de jour. La présence de ces chiens auprès des maîtresses auraient de nombreux effets bénéfiques sur les enfants. #IlsOntLaSolution  

Dans cette école spécialisée au sein de l'unité de l'hôpital de jour pour enfants autistes ou atteints de troubles psychiques à Albi dans le Tarn, deux labradors font office de médiateurs pour les enfants. Les chiens accompagnent plusieurs fois par semaine des enfants entre 7 et 12 ans, dans une classe où ils sont en groupe de 6 maximums.

Gandalf sert surtout à rassurer les enfants en ce lieu qu'est l'hôpital qui est assez angoissant et on l'utilise parfois pour des ateliers spécifiques comme le toilettage.

Laëtitia Sahum

éducatrice spécialisée

Non seulement les chiens sont là pour rassurer ces enfants autistes mais les deux labradors rendent l'éducation ludique et l'apprentissage beaucoup moins stressant. Être capables d'attendre son tour, rester patient, développer la mémoire : tels sont les défis quotidiens auxquels les enfants font face grâce au contact des chiens. 

Des résultats probants 

Les enfants autistes atteints de troubles cognitifs ont souvent leur propre langage. Ils souffrent d'isolement car ils ne savent pas communiquer avec les autres. Grâce à la présence de ces chiens, appelés chiens d'éveil, ils arrivent à s'ouvrir aux autres. Le chien apaise les angoisses de l'enfant, le poussant à agir. Il permet de l'éveiller au monde qui l'entoure. Grâce à ces chiens qui sont pour eux de merveilleux compagnons, le langage de l'enfant s'améliore tout comme sa motricité (comme caresser doucement l'animal par exemple). Les enfants se mettent à dialoguer avec le chien avec qui ils vont nouer une relation très forte. Les labradors agissent alors comme une barrière de protection entre l'enfant et son entourage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.