Piétons traînés par une voiture en Seine-Saint-Denis : un troisième suspect mis en examen

Le troisième mis en cause s'est rendu de lui-même au commissariat de Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis jeudi. Il a été placé en détention provisoire. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tribunal judiciaire de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, le 4 novembre 2021.  (HAJERA MOHAMMAD / FRANCE-BLEU PARIS)

Un troisième individu, soupçonné d'avoir été à bord de la voiture qui a traîné des piétons sur plusieurs mètres samedi 8 et dimanche 9 janvier dans la soirée à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, a été mis en examen samedi 15 janvier, a annoncé le parquet de Bobigny.

Il est notamment poursuivi pour "complicité de violences volontaires" et "diffusion d'images relatives à la commission d'une infraction d'atteinte volontaire à l'intégrité de la personne". Il a été placé en détention provisoire. L'homme s'était présenté de lui-même au commissariat. 

Les deux premiers suspects déjà en garde à vue dans cette affaire avaient été mis en examen jeudi 13 janvier, après avoir été présentés à un juge d'instruction. Ils ont également été placés en détention provisoire dans l'attente de débats différés, prévus le lundi 17 et le mardi 18 janvier, a précisé le parquet de Bobigny.

Deux plaintes déposées 

Le chauffeur du véhicule, interpellé dès le lundi 10 janvier, est mis en examen notamment pour "violences en réunion avec arme et avec préméditation ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours et conduite malgré la suspension du permis". Un des passagers, qui s'était présenté au commissariat mardi 11 janvier, est mis en examen notamment pour complicité et "diffusion d'images relatives à la commission d'une infraction".

La vidéo des faits avait été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Deux victimes présumées ont porté plainte : un homme de 64 ans, qui a reçu 45 jours d'ITT pour des fractures à l'épaule et au pied, ainsi qu'une jeune femme n'apparaissant pas sur la vidéo des faits.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Seine-Saint-Denis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.