Guadeloupe : les autorités redoutent une nouvelle nuit de violence

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
D.Schlienger - France 3
France Télévisions

Un mouvement social d’ampleur contre les restrictions sanitaires qui dure depuis une semaine a dégénéré durant le week-end en Guadeloupe. Les autorités redoutent une quatrième nuit de violence.

Alors que la Guadeloupe est toujours touchée par des violences sur fond de manifestations contre les nouvelles mesures sanitaires, les autorités redoutent, dimanche 20 novembre, une nouvelle nuit d'émeutes. "Tous les manifestants que nous avons rencontrés sans exception nous l’ont répété : ils ne vont pas lâcher. Le couvre-feu n’a fait qu’attiser leur colère et leur sentiment d’être incompris par le gouvernement", indique la journaliste Diane Schlienger, en direct du Gosier (Guadeloupe).

“De multiples revendications défendues par les manifestants”

Jean Castex doit recevoir lundi 22 novembre, à 18 heures, les élus de Guadeloupe pour dialoguer et tenter de comprendre ce qui se passe ici. Mais ce n’est pas sûr que cette simple réunion sans véritable négociation suffise à apaiser la colère, d’autant plus qu’au-delà du vaccin, il y a de multiples revendications défendues par les manifestants qui tiennent les barricades”, conclut la journaliste.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.