Uberpop s'étend un peu plus en France

Le service controversé est désormais présent dans neuf villes à l'instar de Marseille, Nantes, Lille ou encore Bordeaux

France 3

Les taxis ne décolèrent pas. Ce lundi 8 juin, le service controversé de chauffeurs non professionnels Uberpop s'est installé à Marseille, Nantes et Strasbourg. Une expansion qui provoque l'ire des taxis qui dénoncent une concurrence déloyale. Thibaud Simphal, directeur général d'Uber France, se défend : "C'est une application pour smartphones, pour réserver un chauffeur en moins de cinq minutes. Du coup ça ne fait pas de concurrence aux taxis. Initialement, le marché des taxis c'est celui de la maraude", assure-t-il sur le plateau de France 3.

"Arrondir les fins de mois"

Par ailleurs, affirme-t-il, "pour Uberpop, il s'agit de conducteurs qui en font une activité secondaire, à qui ça permet, soit d'arrondir les fins de mois, soit d'avoir un second revenu".

Aujourd'hui, l'application est disponible dans neuf villes comme Lille. Dans certains départements comme le Nord ou la Gironde, le service Uberpop est interdit, mais rien n'a changé. Les chauffeurs arrivent même à se jouer de l'interdiction en faisant monter les clients devant afin de passer inaperçus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de la société américaine Uber, service de véhicules avec chauffeur, s\'affiche sur un smartphone à Madrid (Espagne), le 10 décembre 2014.
Le logo de la société américaine Uber, service de véhicules avec chauffeur, s'affiche sur un smartphone à Madrid (Espagne), le 10 décembre 2014. (SERGIO PEREZ / REUTERS)