Anniversaire du Débarquement : la Russie n'est finalement pas invitée aux commémorations du 6-Juin, annonce l'Elysée

La présidence française estime que l'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie ne permet pas d'inviter une délégation de ce pays au 80e anniversaire du "D-Day".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le cimetière militaire où reposent des soldats morts lors de la Seconde Guerre mondiale, à Bayeux (Calvados). (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

La Russie n'a pas été invitée aux cérémonies du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie, prévues pour jeudi 6 juin, en raison de sa "guerre d'agression" contre l'Ukraine, a annoncé l'Elysée jeudi 30 mai. "Il n'y aura pas de délégation russe. Les conditions ne sont pas réunies compte tenu de la guerre d'agression que mène la Russie contre l'Ukraine et qui s'est encore intensifiée ces dernières semaines", a déclaré la présidence française.

Cette décision vient clarifier la position des organisateurs, qui expliquaient jusqu'à présent que la Russie serait invitée, mais pas son président, Vladimir Poutine. En avril, l'autocrate avait en effet été déclaré persona non grata mais la Mission Libération, qui gère les commémorations, avait alors indiqué que la Russie serait conviée à un autre niveau au nom de l'implication de l'Union soviétique, sur le font Est, à la victoire contre l'Allemagne nazie.

Un hommage sera rendu à la "contribution décisive" de l'URSS

"Nous avons toujours rendu hommage à l'action de l'Armée rouge, à sa contribution décisive à la victoire finale contre le nazisme, toujours reconnu le prix particulièrement lourd payé par l'URSS, sans raccourci ni amalgame, sans être dupe non plus de l'instrumentalisation qui parfois pouvait en être faite en Russie", a souligné auprès de l'AFP un conseiller de l'Elysée.

Pour ce 80e anniversaire du Débarquement, un hommage sera rendu à la "contribution décisive" de l'armée rouge à travers différents "gestes", notamment dans les cimetières où reposent des soldats russes en France et dans le "cadre du programme de la cérémonie" du 6 juin, a assuré la présidence française.

Contrairement à Vladimir Poutine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky fera lui partie des invités officiels le 6 juin lors de la cérémonie, comme l'a annoncé Emmanuel Macron mardi au terme de sa visite d'Etat en Allemagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.