Le président de la Fédération nationale des chasseurs trouve "extrêmement choquant" de vouloir interdire la chasse le dimanche

Le député écologiste Charles Fournier présente jeudi à l'Assemblée nationale une proposition de loi pour interdire la pratique de la chasse le dimanche. Sur franceinfo, le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen dénonce cette démarche.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le président de la Fédération nationale des Chasseurs veut relativiser le nombre des accidents de chasse, alors que selon les informations de franceinfo, le gouvernement n'envisage plus l'interdiction le dimanche. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, trouve jeudi 6 avril sur franceinfo "extrêmement choquant" de vouloir interdire la chasse le dimanche alors que le député écologiste Charles Fournier a déposé une proposition de loi dans ce sens. "Enlever la chasse le dimanche, c'est arrêter la chasse tout court", a-t-il dénoncé. Le représentant des chasseurs explique qu’il y a déjà les forêts domaniales et des forêts publiques "qui ne sont pas chassées le week-end". Il condamne ceux qui "veulent détruire" la chasse. "Ça devient vraiment pénible ces gens qui veulent régenter nos vies, qui veulent enlever nos libertés individuelles".

franceinfo : Est-ce que ça vous inquiète de voir ce débat constamment remis sur la table ?

Willy Schraen : La chasse, c'est quelque chose de légal. Il y a beaucoup de gens qui travaillent toute la semaine. Je ne vois pas comment on peut faire autrement. Ou alors on veut une chasse élitiste. Un parti qui se dit à gauche dans l'hémicycle voudrait priver les gens qui sont salariés, qui n'ont pas d'autre possibilité que d'aller à la chasse le dimanche. Je trouve ça extrêmement choquant.

"Ça devient vraiment pénible ces gens qui veulent régenter nos vies, qui veulent enlever nos libertés individuelles, qui veulent planifier comme ça tout ce qui se passe en France sans jamais avoir aucune réflexion."

Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs

sur franceinfo

La ville de Saint-Dié-des-Vosges a interdit la chasse le dimanche après-midi en concertation avec l'association de chasse locale. C’est donc possible de trouver un compromis ?

Voilà le bon exemple de ce qu'il faut faire. Vous avez des chasseurs qui, depuis presque quinze ans, ne chassent pas sur deux massifs de la commune le dimanche, parce que ce sont des massifs où il y a des pistes de ski, où il y a des chemins de randonnée. On n'a pas besoin d'une loi pour ça. Il y a plein de choses qui se passent au niveau local. C'est une réflexion entre les usagers de la nature. 

>> Le vrai du faux. Chasse : 30% du territoire français est-il vraiment interdit aux chasseurs, comme l'affirme Willy Schraen ?

Pourquoi on n’arrive pas à parler de chasse sereinement en France ?

On n'arrive pas à parler avec des gens qui veulent tout interdire. Je ne parle pas à des gens qui veulent détruire la chasse. Enlever la chasse le dimanche, c'est arrêter la chasse tout court. Autant dire : on interdit la chasse parce que de toute façon, il y a des tas de gens qui ne pourront plus y aller. Assumons au moins. On arrête la chasse ! Ça sera plus clair. 

Vous comprenez que certains veulent pouvoir se balader en toute sécurité ?

Je vous rappelle que les chasseurs n'opèrent que l'hiver. Il y a quand même tout le reste de l'année où il n'y a pas de chasse. On est en train de créer ce climat de haine, à monter les gens les uns contre les autres, ce qu'ils font très très très bien ces gens à l’écologie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Chasse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.