Finistère : Douarnenez vit au rythme de la mer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min
Finistère : Douarnenez vit au rythme de la mer
Finistère : Douarnenez vit au rythme de la mer Finistère : Douarnenez vit au rythme de la mer (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Wormser, M. Beaudouin, H. Dugue, Images aériennes : Clément Le Calvé / Eyedentily ville de Douarnenez
France Télévisions
France 2
Le 13h Week-end vous emmène, vendredi 1er septembre, à Douarnenez, dans le Finistère. Une cité magnifique, tournée vers la mer et haut lieu de la sardine au XIXe siècle. Elle est aussi le berceau d’une spécialité régionale, le kouign-amann.

C’est une ville dont le regard est entièrement tourné vers la mer. Douarnenez (Finistère), 15 000 habitants et quatre ports, pris d’assaut par les amoureux de la pêche. Au XIXe siècle, la ville est réputée pour être le premier exportateur de sardines au monde. Aujourd'hui, son patrimoine maritime est toujours visible et préservé. Au port Rhu, le plus ancien port de la ville, quelques navires témoignent de ce passé.   

Un gâteau simple, pas cher et qui tient au corps  

Quatre bateaux se visitent ici d’avril à octobre. Ils rappellent des souvenirs aux anciens, et font rêver les plus jeunes. L’Anna Rosa, un bateau norvégien de 1892, a une histoire particulière avec Douarnenez. "Ce sont des bateaux de charge, des bateaux de transport, qui ont transporté un produit très particulier qui s’appelle la rogue, les œufs de morue", explique Kellig-Yann Cotto, directeur du Port-Musée. Un commerce stratégique, car la rogue sert d’appât à la sardine. 

Au XIXe siècle, 800 chaloupes sardinières partent pêcher jusqu’à 20 000 barils de poisson par an. Au retour à terre, il leur faut reprendre des forces. Après des jours en mer, quoi de mieux qu’un gâteau simple, pas cher et qui tient au corps : le kouign-amann.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.