Défilé du 14 Juillet : immersion avec la cellule d’aide aux blessés psychiques

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Défilé du 14 Juillet : immersion avec la cellule d’aide aux blessés psychiques
Article rédigé par France 2 - A.Hanquet, G.Marque, E.Fromentin
France Télévisions
France 2
Les équipes de France 2 se sont rendues à Gréolières (Alpes-Maritimes) pour suivre la cellule d’aide aux militaires blessés psychologiquement et qui souffrent de stress post-traumatique.

S'envoler au-dessus des montagnes à Gréolières (Alpes-Maritimes), et profiter de l’instant présent, et reprendre les commandes de sa vie grâce au parapente. Dans le ciel, ce sont des militaires, hommes et femmes, aux blessures invisibles. L'armée organise un stage de parapente pour venir en aide aux soldats qui souffrent de stress post-traumatique. Parmi eux, il y a Kouider. "Il y a deux sentiments : un peu d’inquiétude forcément, et de l’excitation", précise-t-il. C'est aussi l’occasion pour lui de réfléchir aux souffrances psychologiques qu’il a dû surmonter.  

Chaque journée se finit par de la méditation 

"Parfois, c’est une renaissance. Pour beaucoup, ils ont déjà connu l’air par le biais du parachutisme. Souvent, ils nous disent qu’on leur a coupé leurs ailes à un moment donné", explique Cédric Bouzin, moniteur de parapente "Voyageurs du ciel". Prendre les commandes de l’appareil est un symbole pour des soldats qui ont perdu pied après des missions en Afghanistan ou au Mali. Après Kouider, c’est au tour de Cyril de s’élancer. Il se bat depuis deux ans contre les symptômes. "On se déconnecte complètement. C'est un moment à soi qui est important", avance-t-il. Le stage doit aussi permettre de gérer ses angoisses et ses émotions. Chaque journée se finit par une journée de méditation.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.