14 juillet 2016 : un défilé sous haute surveillance

Le défilé du 14 juillet 2016 s'est déroulé sous haute surveillance. Rien qu'à Paris, 11 500 policiers et gendarmes ont été mobilisés. 

France 2

Pour ne rien rater du défilé militaire du 14 juillet 2016, sur terre comme dans les airs, ils sont arrivés par milliers parfois très tôt, appareil photo en main pour immortaliser le spectacle. Fanions bleu-blanc-rouge à la main, pour cette famille, c'est un rendez-vous incontournable, surtout depuis les attentats. Une foule nombreuse est donc venue assister au rendez-vous annuel, et ce, malgré un dispositif de sécurité impressionnant

Aucun incident à déplorer

Aux abords des Champs-Élysées, premiers contrôles. Tous les spectateurs, même les enfants, sont fouillés minutieusement. Pour accéder aux Champs-Élysées, deuxième point de contrôle, avec de nouveau des fouilles et palpations systématiques. Interdit de faire rentrer les bouteilles d'eau par exemple. Elles pourraient servir de projectile. Au total, plus de 3 000 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour sécuriser ce défilé qui s'est déroulé sans aucun incident.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, François Hollande, et Pierre de Villiers, chef d\'état-major des armées, lors du défilé militaire, le 14 juillet 2015. 
Le président de la République, François Hollande, et Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, lors du défilé militaire, le 14 juillet 2015.  (THIBAULT CAMUS / POOL)