Yvelines : une école maternelle ravagée par un incendie criminel à Chanteloup-les-Vignes

Il n’y a "rien de plus insupportable que de s’en prendre à un lieu d’éducation de jeunes enfants", a réagi Catherine Arenou, la maire (LR) de Chanteloup-les-Vignes.

L\'école maternelle Roland-Dorgelès après l\'incendie, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), le 1er avril 2018.
L'école maternelle Roland-Dorgelès après l'incendie, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), le 1er avril 2018. (CATHERINE ARENOU / TWITTER)

L'école maternelle Roland-Dorgelès est en ruine. Dans le quartier de la Noé, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), un important incendie s'est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche 1er avril. Plusieurs salles sont complètement ravagées, dont au moins l’une des quatre classes et le dortoir. L’origine criminelle du sinistre ne fait aucun doute, puisque les portes de l’école avaient au préalable été fracturées, rapporte Le Parisien.

Résultat : l'école Roland-Dorgelès est inutilisable et les élèves devraient être rapatriés vers un centre de loisirs. Il n’y a "rien de plus insupportable que de s’en prendre à un lieu d’éducation de jeunes enfants", a réagi Catherine Arenou, la maire (Les Républicains) de Chanteloup-les-Vignes.

"L'éducation, une priorité pour nos quartiers"

L'incendie intervient quelques jours après la démission de l'écologiste Stéphane Gatignon de son poste de maire de Sevran (Seine-Saint-Denis) pour dénoncer l'insuffisance des politiques publiques en banlieue. "Quand on vous dit que l’éducation est une priorité pour nos quartiers, qu’un enfant sans école, c’est un enfant sans repères, qu’à chaque fois qu’un voyou détruit, nous sommes tous salis", a réagi la maire (LR) de Chanteloup-les-Vignes, en soutenant la démarche de Stéphane Gatignon.