Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Après avoir tué toute sa famille, Jean-Claude Romand aurait été touché par la grâce divine en prison

Jean-Claude Romand aurait vécu une conversion mystique en prison. Dans un écrit que "Complément d'enquête" s'est procuré, le faux médecin de l'OMS qui a assassiné toute sa famille il y a vingt-cinq ans évoque "l'irruption inespérée de Dieu". Voici le témoignage de celle qui fut la première à lui rendre visite en détention.

Le faux médecin qui a assassiné toute sa famille il y a vingt-cinq ans devrait sortir de prison avant l'été. Condamné en 1996 à la perpétuité, Jean-Claude Romand a obtenu une libération conditionnelle. A aujourd'hui 65 ans, peut-il redevenir un citoyen ordinaire ? Ces années de détention l'ont-elles changé ?

"Complément d'enquête" revient le 6 juin 2019 sur un fait-divers glaçant qui a inspiré romanciers et cinéastes. Avec des témoignages exclusifs et des documents inédits, "Affaire Romand : le dernier chapitre" dresse le portrait de l’assassin le plus énigmatique de l’histoire criminelle française. 

Les journalistes ont recueilli le témoignage de celle qui fut la première à aller voir Jean-Claude Romand en détention, il y a vingt-six ans. Visiteuse de prison, Marie-France Payen avait toujours refusé les demandes d'interview. Dès janvier 1993, quelques jours à peine après les crimes, elle l'a rencontré dans sa première prison. Ses premiers mots en la voyant, rapporte-t-elle, ont été ceux-ci : "Oh, merci... vous ressemblez à ma mère." Une mère qu'il a assassinée, comme son père, après avoir tué sa femme et ses enfants. 

"En contemplant dans la pénombre 'La Sainte Face' de Rouault"...

Le détenu demande aussitôt à sa visiteuse "un accompagnement spirituel". Parce que, dit-il, "il ne [lui] reste que la prière". Jean-Claude Romand est catholique. Au fil de ses échanges avec Marie-France Payen, il devient un pratiquant fervent. Un jour, elle lui remet une reproduction d'une toile religieuse représentant le Christ. Une icône qui va transformer son existence, au dire de Romand.

En contemplant cette icône, le meurtrier aurait été touché par la grâce divine. "Complément d'enquête" s'est procuré un écrit de la main de Jean-Claude Romand, où lui-même raconte cette "irruption inespérée de Dieu" lui apportant la "paix profonde que donne la certitude d'être aimé".

Cette conversion est-elle sincère ? Marie-France Payen n'en doute pas...

Extrait de "Affaire Romand : le dernier chapitre", un "Document de Complément d'enquête" à voir le 6 juin 2019.

Complément d\'enquête. Le meurtrier Jean-Claude Romand a-t-il été touché par la grâce divine en prison ?
Complément d'enquête. Le meurtrier Jean-Claude Romand a-t-il été touché par la grâce divine en prison ? (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)