La demande de libération conditionnelle du faux médecin et meurtrier Jean-Claude Romand acceptée en appel

Le faux médecin, condamné pour avoir tué cinq membres de sa famille va être libéré confirme jeudi son avocat à franceinfo.

Jean-Claude Romand, le 25 juin 1996.
Jean-Claude Romand, le 25 juin 1996. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

La demande de libération conditionnelle de Jean-Claude Romand a été acceptée jeudi 25 avril en appel, a appris franceinfo auprès de son avocat. Le faux médecin, condamné pour avoir tué 5 membres de sa famille va être libéré confirme son avocat, Me Jean-Louis Abad.

Le faux médecin, condamné en 1996 pour avoir tué 5 membres de sa famille en 1993, va être libéré, confirme son avocat. Cette libération devrait intervenir dans les semaines qui viennent, "avant le 28 juin" selon les termes d'un communiqué du parquet général de Bourges, et selon des modalités strictes.

Le tribunal d'application des peines de Châteauroux avait rejeté sa demande de libération conditionnelle le 8 février dernier. Jean-Claude Romand avait alors fait appel de cette décision. Il avait plaidé sa cause pendant plus de trois heures le 3 avril dernier, en visioconférence avec le palais de justice de Bourges depuis sa cellule de la prison de Saint-Maur près de Châteauroux.

Celui qui s'était fait passer pour un médecin de l'OMS a été condamné en juin 1996 à la réclusion à perpétuité pour avoir tué cinq membres de sa famille, qui étaient sur le point de découvrir la vérité. Il est libérable depuis 2015, après une période de sûreté de 22 ans mais ses demandes de libération avaient jusqu'ici étaient rejetées.