Terrorisme : une filière jihadiste alsacienne ?

Sept hommes originaires de Strasbourg ont été interpellés et mis en examen en mai 2014. Le point avec France 2.

FRANCE 2

Près d'un mois après les attentats de Paris, le troisième kamikaze du Bataclan a été identifié. Il s'agit de Foued Mohamed-Aggad. Le jeune homme âgé de 23 ans était parti en Syrie fin 2013 avec son frère et un groupe d'amis. La plupart d'entre eux ont depuis été arrêtés.

Il y a dix-huit mois, dans le quartier de La Meinau à Strasbourg, les policiers du Raid interpellent sept jihadistes soupçonnés d'être de retour de Syrie. Leur périple a commencé en décembre 2013. Le groupe prend un avion à Francfort, en Allemagne, direction Antalya, en Turquie, avant de rejoindre la Syrie. Ces sept Strasbourgeois âgés de 23 à 26 ans seraient rentrés en France les uns après les autres à partir de février 2014.

Mis en examen

Ces jeunes du quartier de La Meinau auraient déclaré aux enquêteurs que ce voyage avait un but humanitaire, et que c'est en découvrant les horreurs en Syrie qu'ils auraient décidé de rentrer en France. Mais la version des suspects n'a pas convaincu les policiers, d'autant que certains connaissaient Mourad Fares, l'un des principaux rabatteurs présumés de jihadistes français. Arrêté par les Turcs, il a été remis aux autorités françaises en septembre 2014. Les sept jihadistes présumés ont quant à eux été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo diffusée par le groupe Etat islamique montre des jihadistes paradant à Raqqa (Syrie), le 30 juin 2014.
Une photo diffusée par le groupe Etat islamique montre des jihadistes paradant à Raqqa (Syrie), le 30 juin 2014. (REUTERS)