Cet article date de plus de quatre ans.

Sécurité dans les églises à Noël : les fidèles doivent "être aussi vigilants que dans le train ou les magasins"

Les festivités de Noël vont se dérouler sous haute sécurité sur l'ensemble du territoire. La présence des forces de l'ordre sera renforcée autour des lieux de culte. Mais pour Monseigneur Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des Évêques, c'est aussi aux fidèles de veiller à la sécurité de tous.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers devant la basilique Notre-Dame de Nice, le 20 décembre 2016. (FRANCK FERNANDES / MAXPPP)

Environ 91 000 membres des forces de l’ordre, policiers, gendarmes et militaires, sont mobilisés pour assurer la sécurité durant ce week-end de Noël, notamment aux abords des églises. Il y a 45 000 lieux de culte catholiques en France, la plupart vont accueillir des fidèles, samedi soir. Monseigneur Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des Évêques, a déclaré, le 24 décembre, sur franceinfo, que chacun doit être attentif pour assurer la sécurité de tous.

franceinfo : Comment sécurise-t-on ces lieux particuliers ?

Olivier Ribadeau-Dumas : La sécurité, c’est l’affaire de tous. Nous comptons sur l'appui des fidèles qui doivent être aussi vigilants que quand ils prennent le train, entrent dans un magasin ou marchent dans la rue. S’il y a un colis ou un bagage qui leur semble étrange ou si une voiture est garée là où il n’y en a normalement jamais, qu’ils le signalent. 

Les lieux de culte sont très différents, il y a de grandes cathédrales comme celle de Strasbourg et il y a de petites églises de campagne où tout le monde se connaît. Les attitudes diffèrent selon les cas. Le drame de Saint-Etienne-du-Rouvray a montré que, malgré les mesures de sécurité, nous ne savons où les terroristes peuvent frapper. Le risque zéro n'existe pas.

Combien d'églises vont bénéficier d'un dispositif spécifique ?

Jusqu’à aujourd’hui, 2 400 lieux de culte chrétiens étaient surveillés en France, dont 1 100 en Île-de-France. Cela ne signifie que les forces de l'ordre étaient présentent physiquement devant chacun d'eux.

Ils font l'objet d'une surveillance particulière. Ce n'est pas nouveau, cette surveillance était déjà mise en place l'année dernière. Ce qui est important, c’est que les fidèles soient convaincus que c'est à eux d'assurer leur propre sécurité.

Comment faire pour que les églises restent des lieux d'accueil ?

En fêtant Noël et en permettant à tout le monde d'assister à la messe. C'est ainsi que nous vaincrons la peur possible de certains. Il faut que les églises soient des lieux où l’on célèbre la vie, qui est le cœur même de Noël.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Saint-Etienne-du-Rouvray

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.