10% des fichés S viennent du Bas-Rhin

Après l'attentat meurtrier de Strasbourg, Bruno Studer, député LREM du Bas-Rhin, est l'invité du Soir 3 mercredi 12 décembre.

France 3

Il y a 10% des fichés S qui sont domiciliés dans le Bas-Rhin, département du député La République en marche Bruno Studer, invité du Soir 3 mercredi 13 décembre. "C'est un chiffre qui peut interpeller. Je n'ai pas d'explications à donner sur ce chiffre quand on sait toute la diversité qui se cache derrière ce fichier S", commente le député alsacien en direct de Strasbourg.

Néanmoins, "on peut formuler un certain nombre d'hypothèses : Strasbourg est une capitale européenne avec beaucoup d'événements, le Bas-Rhin et l'Alsace est une région frontalière, il y a en Alsace des institutions internationales et une centrale nucléaire donc un militant écologiste peut être fiché S", ajoute-t-il.

La venue de Macron "pas prioritaire"

Les maires peuvent être informés des personnes fichées S dans leur commune. "Il faudra que ce soit encadré, mais il faut faire confiance aux élus pour en faire un usage très prudent", affirme Bruno Studer.

Emmanuel Macron n'a pas encore prévu de se rendre à Strasbourg sur les lieux du drame. "Les Strasbourgeois attendent qu'on attrape le suspect et qu'il soit jugé. C'est la priorité aujourd'hui", conclut le député LREM.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bruno Studer (LREM)
Bruno Studer (LREM) (France 3)