Cet article date de plus d'un an.

La mort de Samuel Paty fera l'objet d'une commémoration, assure Jean-Michel Blanquer

Samuel Paty, enseignant d'histoire-géographie, a été assassiné le 16 octobre 2020 près du collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine. Un an après, Jean-Michel Blanquer annonce qu'un hommage lui sera rendu sans en dévoiler les détails.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un portrait de l'enseignant français Samuel Paty est affiché sur la façade de l'Opéra Comédie à Montpellier, le 21 octobre 2020, lors d'un hommage national à l'enseignant. (PASCAL GUYOT / AFP)

"Évidemment nous commémorerons"  le premier anniversaire de l'assassinat de Samuel Paty, le 16 octobre, a confirmé le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, sur France Culture samedi 4 septembre. "Ce premier anniversaire a beaucoup d'importance, nous aurons évidemment le jour venu les manifestations qui s'imposent dans le système scolaire", indique le ministre, qui ne dévoile pas encore les détails de cette commémoration. Il faut encore que cela soit "discuté avec les organisations représentatives" et que "le pouls des enseignants" soit pris.

Une campagne sur la laïcité lancée à la rentrée

Le ministre estime que "le premier acte de cette commémoration, c'est le travail qui est fait en ce moment pour que la laïcité soit bien répandue, d'une manière que j'espère vraiment apaisée et la plus consensuelle possible". Il évoque ainsi la "campagne sur la laïcité" lancée à la rentrée.

"Il y a un avant et un après cet assassinat et on ne doit pas sous-estimer l'importance que cela a eu et que ça aura pour notre pays. À nous d'en faire quelque chose de constructif."

Jean-Michel Blanquer

à France Culture

Jean-Michel Blanquer rappelle les débats qui ont eu lieu après l'assassinat : "On a beaucoup dit que les professeurs se sentaient insuffisamment formés sur la laïcité." D'après lui, "la meilleure manière de rappeler la mémoire de Samuel Paty est de tirer les enseignements de cela" et "d'aller encore plus loin que ce que nous avons fait en matière d'ancrage de la laïcité dans notre système scolaire. Cela passe en particulier par la formation des professeurs", assure le représentant du gouvernement.

Sur la base des propositions remises par l'inspecteur général honoraire, Jean-Michel Blanquer a lancé une "formation très volontariste des nouveaux professeurs, mais aussi des professeurs actuels en formation continue, de façon à ce qu'ils ne se sentent jamais seuls et démunis face à cet enjeu et au contraire, qu'ils soient en quelque sorte consolidés"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assassinat de Samuel Paty

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.