Dimanche en politique, France 3

Éducation : relancer le sujet de la laïcité à l'école

Vendredi 16 octobre, le professeur d'histoire-géographie Samuel Paty a été décapité par un terroriste pour avoir présenté des caricatures de Mahomet dans un cours. Cet attentat relance le sujet de la laïcité à l'école.

France 3

Dimanche 18 octobre, l'émotion était immense dans les rassemblements en hommage à Samuel Paty, professeur décapité à la sortie du collège, vendredi 16 octobre. Certains enseignants ont exprimé leur indignation face au sentiment de solitude devant la difficulté d'évoquer, en classe, la laïcité : "Il ne faut pas céder à la peur, il faut continuer à parler des choses qui fâchent en classe, notamment en éducation morale et civique. C'est comme ça que l'on crée des citoyens qui connaissent le tableau du monde dans lequel ils vivent", exprime un professeur au micro de France Télévisions, dimanche 18 octobre.

935 signalements en l'espace d'un an

L'Éducation nationale s'est dotée d'outils pour aider les enseignants, avec notamment la publication d'un document guide. Le dernier est sorti au début du mois d'octobre : une centaine de pages pour répondre aux cas d'élèves refusant de pratiquer une activité ou contestant une partie du programme. Le mardi 13 octobre à la Sorbonne (Paris), les référents académique de la laïcité se sont réunisIls ont été saisis de 935 signalements d'incidents en classe, en l'espace d'un an. Jérôme Damblant est référent académique "Valeurs de la République" d'Amiens (Somme). Il explique : "Le risque, c'est qu'exactement comme la question liée au complotisme, c'est qu'à un moment donné, ça vienne contaminer les enfants qui sont autour."

La couverture de Charlie Hebdo le mecredi 2 septembre, avec la republication des caricatures du prophète Mahommet.
La couverture de Charlie Hebdo le mecredi 2 septembre, avec la republication des caricatures du prophète Mahommet. (MOHAMMED BADRA / MAXPPP)