Attentats déjoués à Paris : le commando de femmes et deux hommes mis en examen

Huit jours après la découverte de bonbonnes de gaz dans une voiture en plein Paris, les trois femmes, soupçonnées d'avoir voulu commettre un attentat, ont été mises en examen lundi 12 septembre.

Voir la vidéo
France 2

Elles projetaient de commettre un attentat à quelques mètres de Notre-Dame de Paris. Elles sont ce mardi matin derrière les barreaux. Inès Madani, 19 ans, Sarah Hervouët, 23 ans, et Amel Sakaou, 39 ans, ont été mises en examen et placées en détention provisoire lundi soir par le parquet de Paris pour association de malfaiteurs terroristes. Lors de leur arrestation jeudi dernier à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), Inès Madani et Sarah Hervouët avaient attaqué deux policiers avec des couteaux. Elles devront répondre devant la justice de tentative d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

Un homme et un ado mis en examen aussi

Le compagnon de Sarah Hervouët a également été mis en examen pour non-dénonciation de crime terroriste. Dans cette enquête, une 4e femme a déjà été incarcérée samedi soir. Lundi soir encore, un adolescent de 15 ans fiché S et assigné à résidence a été mis en examen, car il préparait un attentat imminent dans l'est de Paris. Point commun entre ces deux affaires : le jihadiste français Rachid Kassim, soupçonné d'être l'instigateur des attaques de Magnanville (Yvelines) et de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

Le JT
Les autres sujets du JT