Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : la justice demande à la ville d'effacer les images de vidéosurveillance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat de Nice : la justice demande à la ville d'effacer les images de vidéosurveillance
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le journaliste Ambroise Bouleils, en direct de Nice (Alpes-Maritimes), fait le point sur la situation.

C'est une nouvelle polémique qui vient de voir le jour. La justice demande à la ville de Nice (Alpes-Maritimes) de détruire les images de vidéosurveillance montrant l'attaque du 14-juillet. Cette décision suscite pas mal d'interrogations, notamment de la part des services municipaux. "La ville de Nice s'interroge sur l'empressement de l'État à vouloir faire disparaître ces images de vidéosurveillance d'autant qu'elles étaient censées être effacées automatiquement sous dix jours (...) ou au maximum dans un délai d'un mois", explique Ambroise Bouleils.

Éviter toute fuite

Le parquet de Paris répond qu'il ne s'agit évidemment pas d'effacer des preuves et que ces images ont été recopiées et placées sous scellés, mais qu'elles sont extrêmement choquantes. "Le parquet souhaite éviter toute fuite, toute diffusion, de ces images notamment sur Internet à des fins, par exemple, de propagande jihadiste", poursuit le journaliste de France 2, en direct de Nice.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.