"Rassurant, sympathique, sécurisant", les paroissiens rendent hommage au sacristain Vincent Loquès après l'attentat à Nice

L'attentat islamiste a fait trois victimes dans la basilique Notre-Dame de Nice jeudi 29 octobre. Parmi elles, Vincent Loquès, 54 ans, le sacristain de la basilique, un homme très apprécié des paroissiens.

Article rédigé par
Boris Hallier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bougies, des fleurs, et une photo de Vincent Loquès, devant la basilique Notre-Dame de Nice le 30 octobre 2020. (VALERY HACHE / AFP)

Le sacristain, qui fait partie des trois victimes tuées dans la basilique Notre-Dame de Nice jeudi matin, était un homme "rassurant, sympathique, sécurisant", a témoigné ce jeudi 29 octobre sur franceinfo Thierry, qui fait partie de la chorale de la paroisse. Il connaissait bien le sacristain.

>> Attaque au couteau à Nice : suivez notre direct

"C'était vraiment un homme sympathique, très discret", a-t-il expliqué. "Il était un pilier rassurant de la basilique parce qu'après les attentats de 2016 nous avions besoin d'être un peu sécurisés à l'intérieur de la basilique. Vincent déambulait tout autour de la nef, d'une façon très bienveillante. C'était quelqu'un de rassurant, de sympathique, de sécurisant. C'est vraiment un assassinat odieux, insoutenable."

Un "pilier rassurant de la basilique", selon Thierry


Une douleur partagée par Elias, lui aussi choriste : "Vincent il est capable de prendre sa voiture. Si vous êtes l'un de ses amis, il vient vous aider pour tout ce que vous voulez. Il était serviable et moi, je ne le verrai plus à cause des imbécillités de l'être humain, parce que la religion ne demande pas de faire ce genre de truc abominable."

Vincent Loquès devait fêter ses 55 ans ce vendredi. Il laisse derrière lui une épouse et deux enfants. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.