Cet article date de plus de trois ans.

"Autour d'Arnaud Beltrame, la France se rassemble, se réunit", estime l'ancien commandant du GIGN, Jacques Bessy

Jacques Bessy, ancien commandant du GIGN a salué "l'engagement" lundi sur franceinfo du militaire Arnaud Beltrame, mort dans l'attentat du Super U de Trèbes (Aude) vendredi, après s'être substitué à un otage. L'hommage national est "indispensable" selon lui.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes viennent rendre hommage au gendarme Arnaud Beltrame, samedi 24 mars 2018 à Trèbes (Aude). (MAXPPP)

"Autour d'Arnaud Beltrame, la France se rassemble, se réunit", a estimé lundi 26 mars sur franceinfo le colonel de gendarmerie à la retraite Jacques Bessy, ancien commandant du GIGN. Il estime qu'il est "absolument indispensable" de rendre un hommage national au lieutenant-colonel mort dans l'attentat du Super U de Trèbes (Aude), vendredi 23 mars, après s'être substitué à un otage. 

L'Elysée a annoncé dès samedi qu'un hommage national serait rendu à Arnaud Beltrame mercredi 28 mars aux Invalides. Jacques Bessy, par ailleurs président de l'association de défense des droits des militaires, a estimé que le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame était devenu un symbole de l'union de la France, dans ces circonstances dramatiques.

Un "esprit de sacrifice"

Interrogé sur l'acte de bravoure qui a coûté la vie au militaire de 44 ans, Jacques Bessy a estimé qu'il était allé "jusqu'au bout de son engagement militaire". "Le code de la défense dit que l'état militaire exige en toute circonstance l'esprit de sacrifice pouvant conduire jsuqu'au sacrifice suprême, c'est ce qu'a fait Arnaud Beltrame, il était allé jusqu'au bout de son engagement", a-t-il ajouté, convaincu que le passage d'Arnaud Beltrame par le GIGN l'a peut-être poussé à prendre cette décision.

"Au GIGN, que j'ai commandé, ce qui est primordial, c'est la vie des otages, a expliqué Jacques Bessy. C'est une onde de choc, mais c'est aussi une grande fierté. La nation, la société et les citoyens saluent cet acte de bravoure, cet acte héroïque. C'est une fierté même si on est triste pour ce garçon, qui était quelqu'un de brillant."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaques terroristes dans l'Aude

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.