Cet article date de plus de trois ans.

Attaques dans l'Aude : "Il n'y a aucun esprit de sacrifice" dans le geste d'Arnaud Beltrame, estime sa mère

Nicolle Beltrame, mère du gendarme qui s'est substitué à une otage lors de l'attaque visant le Super U de Trèbes, a accordé un entretien à BFMTV.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolle Beltrame, mère du gendarme tué lors de l'attaque contre le Super U de Trèbes, interrogée sur BFMTV mercredi 4 avril 2018. (BFMTV)

"Arnaud, c'est un combattant. Ce n'est certainement pas pour se sacrifier, se faire tuer qu'il est intervenu." Interrogée mercredi 4 avril par Ruth Elkrief sur BFMTV, Nicolle Beltrame, mère du gendarme qui s'est substitué à une otage lors de l'attaque jihadiste visant le Super U de Trèbes, a réfuté tout "esprit de sacrifice" de la part de son fils.

Interrogé sur la noblesse du geste de son fils, souvent qualifié de "sacrifice", Nicolle Beltrame a estimé que le sujet n'était "pas si simple". "Je partirais du principe que c'était son métier, qu'Arnaud ne pensait pas du tout se faire tuer, ça, c'est clair. (...) Il était en pleine action de par son travail, il était formé pour cela", développe la mère du gendarme. "Quand je lui disais qu'il devait penser à fonder une famille, il me répondait que pour lui c'était la patrie, et la famille après."

Elle "souhaite le meilleur" à l'otage sauvée par Arnaud Beltrame

La mère du militaire ajoute que son fils "adorait" celle qui devait être sa future épouse, qu'il comptait fonder une famille et n'était "certainement pas aller se sacrifier".

Nicolle Beltrame a par ailleurs adressé des mots réconfortants à l'otage sauvée par son fils. "Le principal, c'est qu'elle soit en vie et qu'elle soit heureuse, c'est tout ce que je souhaite. Je lui souhaite qu'elle profite de la vie car elle est vivante", a-t-elle indiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.