Cet article date de plus d'un an.

Procès des attentats du 13-Novembre : "La justice ne va pas ramener les gens qui sont morts", témoigne une victime du Bataclan

Publié Mis à jour
Procès des attentats du 13-Novembre : “La justice ne va pas ramener les gens qui sont morts”, témoigne une victime du Bataclan
Procès des attentats du 13-Novembre : “La justice ne va pas ramener les gens qui sont morts”, témoigne une victime du Bataclan Procès des attentats du 13-Novembre : “La justice ne va pas ramener les gens qui sont morts”, témoigne une victime du Bataclan (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - S. Parra
France Télévisions

Vendredi 10 juin, Sophie Parra, grièvement blessée à la jambe au Bataclan et marquée à vie, a réagi aux peines prononcées lors du procès des attentats du 13 novembre 2015.

Vendredi 10 juin, la perpétuité incompressible a été requise contre Salah Abdeslam, l’unique survivant des commandos des attentats du 13 novembre 2015. “Les trois avocats généraux, je les ai trouvés parfaits”, confie Sophie Parra, membre de l’association Life for Paris et blessée par balles à la jambe, lors des attentats du Bataclan. “La justice ne va pas ramener les gens qui sont morts et ne va pas non plus ramener les sept ans de ma vie qui m’ont été pris”, poursuit-elle. 

"Pourquoi nous ?"

“C’est important que la justice fasse ce qu’elle doit faire et surtout que ces personnes aient une peine qui soit à la hauteur de ce qu’ils ont fait”, explique Sophie Parra. “Pourquoi ce 13 novembre ? Pourquoi le Bataclan ? Pourquoi ces terrasses ? Pourquoi nous ? Qu’est-ce qu’on vous a fait pour qu’un jour vous avez décidé de vous en prendre à des gens qui avaient à peu près votre âge ?”, s’interroge-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.