Attentats du 13-Novembre : l'interview surréaliste de Salah Abdeslam, unique rescapé du commando

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats du 13-Novembre : l'interview surréaliste de Salah Abdeslam, unique rescapé du commando
FRANCE 2
Article rédigé par
B. Mousset, C. Chen - France 2
France Télévisions

À la veille de l'ouverture du procès historique des attentats du 13-Novembre, une journaliste belge a révélé avoir interviewé Salah Abdeslam, seul rescapé du commando, alors qu'il rentrait en Belgique la nuit du drame.

C'est une histoire pour le moins étonnante qui vient de Belgique. Alors que mercredi 8 septembre s'ouvrira le procès historique des attentats du 13-Novembre, la presse belge révèle que le seul rescapé du commando, Salah Abdeslam, a été interviewé à l'occasion d'un micro-trottoir la nuit du 13 au 14 novembre, alors qu'il rentrait de Paris en Belgique par la route.

"On a trouvé ça un petit peu abusif"

Sur son trajet du retour, Salah Abdeslam s'est donc fait contrôler par les forces de l'ordre à plusieurs reprises, avec ses deux complices. Mais Salah Abdeslam n'avait alors pas encore été identifié par les enquêteurs. Interrogés au hasard par une journaliste belge de la RTBF pour un reportage sur les mesures de contrôle mises en place juste après les attentats, les individus avaient accepté de répondre. "Troisième contrôle", "on a trouvé ça un petit peu abusif, mais on a compris un petit peu le sens", "après on a su le pourquoi", entend-on dans l'extrait audio. Dans les écoutes que les policiers avaient mises en place avant de procéder à son interpellation quatre mois plus tard à Bruxelles (Belgique), Salah Abdeslam se vantait lui-même d'avoir été interviewé à la frontière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enquête sur les attentats de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.