Attentats de Bruxelles : les terroristes ont renoncé à attaquer la France

De nouveaux éléments sur le commando terroriste de Paris et Bruxelles viennent d'être révélés. L'attaque de l'aéroport belge aurait en fait été un plan B pour les jihadistes.

France 2

On en sait plus sur Osama Krayem, le deuxième homme de l'attentat du métro belge le 22 mars. Il occupait un appartement dans le quartier d'Etterbeek, commune de Bruxelles, à 2km à peine de la station attaquée. Le logement a été perquisitionné, les enquêteurs ont recherché le sac à dos que Krayem portait le jour de l'attaque, et qui aurait pu contenir des explosifs.

Des cibles inconnues

Il existe toujours des zones d'ombres sur le commando de l'aéroport de Zaventem, leur organisation. Ils auraient pu être conseillés par des contacts basés en Syrie. Un ordinateur a été retrouvé dans une poubelle dans la rue Max Ross à Schaerbeek, là où les terroristes ont pris un taxi pour l'aéroport le 22 mars.
Le parquet belge a révélé le 10 avril que cette double attaque à Bruxelles n'était pas initialement prévue : ils avaient prévu d'attaquer la France à nouveau, mais ont renoncé car ils se savaient traqués. Leurs potentielles cibles n'ont pas été déterminées.

Le JT
Les autres sujets du JT
De gauche à droite : Abdelhamid Abaaoud, Salah Abdeslam, Mohamed Abrini et Foued Mohamed-Aggad.
De gauche à droite : Abdelhamid Abaaoud, Salah Abdeslam, Mohamed Abrini et Foued Mohamed-Aggad. (FEDERAL POLICE / POLICE NATIONALE / AFP)