Attentats de Bruxelles : le parcours d'Osama Krayem, le deuxième homme du métro

Autre personnage inculpé d'assassinat terroriste ces dernières 24h, Osama Krayem. Alors qui est cet homme ? Quel a été son rôle dans l'attaque du métro de Bruxelles ?  France 2 retrace son parcours.

France 2

Il est le deuxième homme du métro de Bruxelles. Osama Krayem, Suédois de 23 ans, est le complice de Khalid El Bakraoui, l'homme qui s'est fait sauter à la station Maelbeek. Le jeune suédois a grandi ici à Malmö, dans le quartier populaire de Rosengard, là où ses parents vivent toujours.

France 2 a rencontré certains de ses amis. Tous parlent d'un jeune homme ordinaire. "C'était un gars normal, j'ai vraiment été surpris d'apprendre ce qu'il avait fait", raconte un de ses anciens amis. Il n'a pas changé d'un coup, ça a pris du temps. D'abord, il a arrêté de faire la fête, de sortir avec les filles, puis il a commencé à aller plus souvent à la mosquée et après il est parti en Syrie", explique un autre.

Départ pour la Syrie en janvier 2015

Un départ que sa famille n'a pas vu venir non plus. "Personne n'était informé de ses projets et puis un jour il a appelé de l'étranger, et il a dit je suis avec eux, je ne reviendrai pas", explique Akhlass, sa tante. En janvier 2015, Osama Krayem rejoint la Syrie d'où il poste une photo de lui en tenue de combat armé d'une kalachnikov devant le drapeau de Daech.

Après neuf mois passés là-bas, il se rend en septembre sur l'île grecque de Leros en utilisant un faux nom, puis rejoint Ulm en Allemagne deux semaines plus tard. Là-bas, une voiture louée par Salah Abdeslam l'attend. C'est ainsi qu'il se rendra à Bruxelles pour préparer les attentats. Osama Krayem a lui-même provoqué son arrestation en envoyant un message sur un réseau social à son petit frère. C'est par ce message que la police suédoise a pu retrouver sa trace.  
  

Le JT
Les autres sujets du JT
 Une rame à la station Maelbeek du métro de Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2016. La Stib, qui exploite le réseau, a confirmé à francetv info qu\'il s\'agissait bien de la rame touchée.
Une rame à la station Maelbeek du métro de Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2016. La Stib, qui exploite le réseau, a confirmé à francetv info qu'il s'agissait bien de la rame touchée.(DR)