Attentats : les cibles visées en France par la filière bruxelloise

Josselin Debraux est en direct de Belgique pour France 3. Il commente la menace terroriste évitée en France.

France 3

L'interrogatoire de Mohamed Abrini, qui a avoué être "l'homme au chapeau" de l'attentat de Zaventem, a permis d'en savoir plus sur les desseins des terroristes. On a ainsi appris ce 10 avril que des sites en France étaient ciblés par les jihadistes. "D'après nos informations, c'est un fichier informatique retrouvé par les enquêteurs qui permet d'affirmer qu'il y avait potentiellement deux cibles en France très précises, particulièrement à Paris", rapporte Josselin Debraux, en direct de Belgique.

Un centre commercial et une structure catholique

Les terroristes auraient notamment voulu attaquer le quartier d'affaires de La Défense, et surtout le très fréquenté centre commercial des Quatre temps. Cet endroit avait déjà été défini comme cible potentielle après les attaques du 13 novembre. La deuxième cible serait la communauté catholique française, en l'occurrence une attaque contre une église, une association ou une structure catholique. Ces deux informations n'ont pas encore été confirmées par le Parquet fédéral belge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mohamed Abrini, recherché par toutes les polices dans l\'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris, a été arrêté vendredi 8 avril 2016 à Anderlecht, une commune de l\'agglomération bruxelloise.
Mohamed Abrini, recherché par toutes les polices dans l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris, a été arrêté vendredi 8 avril 2016 à Anderlecht, une commune de l'agglomération bruxelloise. (FRANCE 2)