Attentats de Paris : l'État islamique revendique les attaques

En plateau, Florence Trintignac et Hugues Huet reviennent sur l'enquête et les revendications au lendemain des attentats survenus à Paris le 13 novembre.

FRANCE 3

Ce samedi 14 novembre, le groupe État islamique a revendiqué les attentats de Paris en disant qu'il s'agissait d'une riposte aux frappes françaises en Syrie. "Lorsque les assaillants sont entrés dans le Bataclan hier soir, l'un des hommes a dit : 'C'est la faute de Hollande, il n'a pas à intervenir en Syrie'. Ce lien avec la Syrie et avec la politique syrienne de la France a été clairement établi par un communiqué de l'État islamique qui est intervenu vers midi", rapporte Hugues Huet, en direct sur le plateau de France 3.

La France, depuis maintenant deux mois, s'est engagée militairement avec des moyens aériens en Syrie. "Au moins trois frappes, dont deux ont visé des cibles jihadistes de personnes qui s'entraînent et qui sont d'origine française ou qui ont vécu en France", ajoute le journaliste.

Enquête

Par ailleurs, "les recherches se poursuivent sur le terrain, dans le 11e, dans le 10e, sur tous les théâtres de ces attaques pour essayer de relever tous les témoignages, tous les indices possibles. Et puis, deuxième axe : qui sont ces kamikazes ? Il va falloir établir leur identité, leur nationalité, s'ils étaient fichés [...]. Les policiers vont tenter de remonter la chaîne des complicités", explique pour sa part Florence Trintignac.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier soutenant un blessé évacué du Bataclan, salle de concert visée par une attaque terroriste, le vendredi 13 novembre à Paris.
Un policier soutenant un blessé évacué du Bataclan, salle de concert visée par une attaque terroriste, le vendredi 13 novembre à Paris. (ELYXANDRO CEGARRA / CITIZENSIDE.COM / AFP)