Attentats : Bruxelles en état de siège

Le risque d'attentats terroristes est passé en niveau d'alerte 4 dans la capitale belge. Le point avec France 3.

FRANCE 3

Suite aux attentats de vendredi 13 novembre à Paris, la Belgique craint à son tour une action terroriste. Salah Abdeslam, en fuite depuis une semaine, pourrait se trouver dans la capitale belge. Les blindés quadrillent la ville et les militaires ont envahi la ville hier, samedi 21 novembre. Les rues sont désertes et le métro affiche porte close. Des cafés, des restaurants, des théâtres sont également fermés.

Niveau d'alerte relevé 

Placée en état d'alerte maximum, les autorités redoutent des attentats. "On n'a pas peur, mais on n'est pas tranquille. On sent qu'il y a quelque chose qui ne va pas", confie une habitante au micro de France 3. Depuis les attentats de Paris, l'enquête s'est dirigée vers la Belgique et Bruxelles en particulier, où la police a perdu la trace du suspect Salah Abdeslam, exfiltré par deux complices arrêtés par la police belge. Le gouvernement a relevé hier son niveau d'alerte terroriste au niveau 4 pour la région bruxelloise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires et un policier belge patrouillant dans Bruxelles (Belgique), ville placée en état d\'alerte maximale samedi 21 novembre.
Des militaires et un policier belge patrouillant dans Bruxelles (Belgique), ville placée en état d'alerte maximale samedi 21 novembre. (YOUSSEF BOUDLAL / REUTERS)