VIDEO. Attaque près de "Charlie Hebdo" : "Nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme islamiste", réagit François Hollande

Celui qui était président à l'époque des attentats de janvier 2015, qui avaient notamment visé le journal satirique, confie qu'il craignait un acte terroriste à l'occasion du procès, qui est en cours.

Il y voit une "volonté de nous rappeler ce qui s'était produit il y a cinq ans". François Hollande, qui était président de la République le 7 janvier 2015 lors de l'attentat ayant visé Charlie Hebdo, a réagi, au micro de France Télévisions, à l'attaque à l'arme blanche qui a eu lieu vendredi 25 septembre devant ce qui est désormais l'ancien siège du journal satirique. "Nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme islamiste", a-t-il rappelé.

"C'est la douleur et l'émotion qui nous gagnent", a tout d'abord commenté François Hollande. Lui voit dans les faits, dont le parquet antiterroriste s'est saisi, "la même volonté de nous diviser, et de viser la liberté et la liberté d'expression".

L'ancien président invite à "prendre conscience que nous ne sommes pas sortis de cette phase, qui va être longue, de terrorisme". Rappelant les menaces qui ont forcé la DRH du journal, Marika Bret, à quitter son domicile, il confie qu'il "savait qu'il y aurait sûrement des initiatives spontanées ou des actions qui pourraient être organisées" à l'occasion du procès des attentats de janvier 2015, qui se tient en ce moment.

L\'ancien président de la République François Hollande, le 25 septembre 2020, sur franceinfo.
L'ancien président de la République François Hollande, le 25 septembre 2020, sur franceinfo. (FRANCEINFO)