Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : un meurtrier radicalisé en peu de temps

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat de Nice : Un meurtrier radicalisé en peu de temps
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Suite au drame survenu à Nice jeudi 14 juillet, le profil du terroriste présumé s'affine peu à peu et l'enquête progresse.

36 heures après l'attentat de Nice, jeudi 14 juillet, et dont le bilan s'élève à au moins 84 victimes, l'assaillant présumé, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, a été désigné comme un soldat de l'État islamique (EI) par l'organisation terroriste. C'est le signe qu'il a répondu à l'appel de l'EI de viser des citoyens de la coalition. Il n'était pourtant pas connu des services de renseignement français. "Il s'est radicalisé rapidement", a déclaré Bernard Cazeneuve.

Fragile et dépressif

Un basculement de la petite délinquance au terrorisme. Le chauffeur-livreur avait seulement été condamné en mars dernier à six mois de prison avec sursis pour avoir agressé un automobiliste. Un homme violent, mais aussi déséquilibré et dépressif, selon son père. Dans l'ordinateur de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, les enquêteurs ont saisi un ordinateur et divers documents, des éléments qui devraient permettre d'en savoir davantage sur les dernières semaines qui ont précédé l'attentat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.