Attentat de Nice : Nadine Devillers, le théâtre était sa passion

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat de Nice : Nadine Devillers, le théâtre était sa passion
Article rédigé par
A. Richier, H. Maman, M. Bernouin, R. Richo, A. Vejux - franceinfo
France Télévisions

Nadine Devillers est l'une des trois personnes qui ont perdu la vie lors de l'attentat commis à Nice (Alpes-Maritimes) jeudi 29 octobre. Âgée de 60 ans, elle était passionnée par le théâtre.

Le 26 septembre dernier, Nadine Devillers réinterprétait les paroles d'une chanson sur la scène du théâtre Le Phoenix, à Nice (Alpes-Maritimes). Une comédienne passionnée, drôle et émouvante qui répétait fréquemment dans l'établissement. Samedi 31 octobre, deux jours après son assassinat, lors de l'attentat survenu à la basilique Notre-Dame, sa professeure, une amie de trente ans, peine à trouver les mots. "C'était une femme d'une gentillesse incroyable, pleine de douceur, toujours le sourire, raconte avec émotion Béatrice Saggio, comédienne et professeure de théâtre. Elle va vraiment beaucoup nous manquer". 

Elle avait commencé à écrire un livre

Nadine Devillers avait 60 ans, elle était mariée et n'avait pas d'enfants. Elle se consacrait à ses amis, comme le président du théâtre et sa femme. Elle était croyante et habitait près de la basilique Notre-Dame. "Elle n'était pas très pratiquante, mais elle y allait, elle priait", se remémore Alain Clément, le directeur du théâtre Le Phoenix. Ces derniers temps, Nadine Devillers s'était lancée dans l'écriture d'un livre. Ses proches promettent de le publier en sa mémoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.