Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait tout prévu

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
nice mohamed
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Mohamed Lahouaiej Bouhlel n'a pas agi au hasard ni à l'improviste jeudi 14 juillet au volant de son camion de livraison sur la promenade des Anglais à Nice. Il avait préparé l'attentat bien en amont, selon l'enquête.

Peu à peu, le portrait de Mohamed Lahouaiej Bouhlel se précise, celui d'un tueur déterminé qui n'a rien laissé au hasard. Dès le 4 juillet, dix jours avant l'attentat, il réserve le camion frigorifique de 19 tonnes à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes), près de Nice.

Il va le récupérer le 11 juillet. Les 12 et 13 juillet, il procède à des repérages sur la promenade des Anglais. En parallèle, il cherche à se séparer de ses biens. Il commence par vider son compte en banque. La veille de l'attentat, il vend sa voiture personnelle.

Un homme insaisissable

Jeudi 14 juillet, le tueur assiste comme n'importe quel badaud aux célébrations de la fête nationale. Vers 16 heures, il appelle tranquillement son frère en Tunisie. Il lui envoie même des photos. Le soir, à 22h26, Mohamed Lahouaiej Bouhlel envoie un SMS quelques minutes avant le début de sa course meurtrière à l'un de ses contacts : "Amènes-en plus... Encore cinq armes".

Ce message prouve-t-il l'existence d'un complice ou d'un éventuel réseau terroriste ? Sept personnes ont été placées en garde à vue. Pour l'instant, les perquisitions à son domicile n'ont rien donné. Dans son quartier, Mohamed Lahouaiej Bouhlel laisse surtout le souvenir d'un homme solitaire et peu porté sur la religion. Ses proches le décrivent comme violent et instable. Un profil atypique pour les policiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.