Attentat de Nice : la première victime du tueur était une mère de famille marocaine

France 3 a rencontré la famille de Fatima, la première victime de l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes).

France 3

Fatima Charih vivait à Nice (Alpes-Maritimes) depuis 32 ans. Elle est la première victime de l'attaque au camion, menée par Mohamed Lahouaiej Bouhlel jeudi 14 juillet. Mère de famille marocaine, elle laisse derrière elle un époux et sept enfants inconsolables. Ce samedi, dans une chambre, sa famille et ses amies marocaines prient pour celle qui a été assassinée jeudi soir sur la promenade des Anglais.

Douleur et colère

Dans le salon, les hommes discutent. Jeudi, son fils aîné et son mari ont laissé Fatima seule quelques minutes pour garer leur voiture. Quand ils l'ont retrouvé dans la foule, c'était déjà trop tard. "J'ai vu ma femme déchiquetée par terre", se rappelle Ahmed, son mari. Mais très vite, ce sont les photos d'une Fatima heureuse que cette famille veut montrer, avant de crier sa colère contre la revendication du massacre par l'État islamique. Malgré la douleur, il faut s'occuper de beaucoup de choses : rendez-vous avec les enquêteurs, organisation du rapatriement du corps au Maroc... grande inconnue pour le moment, la famille ne sait pas encore quand elle récupèrera le corps de la victime.

Le JT
Les autres sujets du JT