Attentat de Nice : l'émotion persiste deux mois après

Deux mois après l'attentat qui a emporté 86 vies sur la Promenade des Anglais à Nice, le traumatisme reste immense dans cette ville.

France 2

Au milieu de la Promenade des Anglais, c'est un endroit de silence. La blessure encore visible d'une ville et de ses habitants. Autour du kiosque à musique devenu lieu de souvenir, certains viennent tous les jours. D'autres trouvent seulement maintenant la force de communier. "C'est la première fois que je viens parce que je n'ai pas eu le courage de venir depuis", confie une femme au micro de France 2.

"C'était atroce, ça reste"

Des collégiennes allument une bougie à la mémoire de deux amies, fauchées par le terroriste. Depuis le 14 juillet, Marion n'a pas quitté son poste, toujours habitée par la violence du drame. L’attentat du 14 juillet a tué 86 personnes et fait des centaines de blessés, traumatisé une ville, un pays. Il a aussi ouvert une plaie dans une joie de vivre, qu'il faudra du temps pour cicatriser.

Le JT
Les autres sujets du JT