Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Le SMS de Mohamed Lahouaiej Bouhlel : "Amènes-en plus... encore cinq armes"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat de Nice : "Amènes-en plus... encore cinq armes"
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'enquête sur l'attaque de Nice progresse ce dimanche 17 juillet. France 2 fait le point.

Ce dimanche 17 juillet, trois jours après l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes), six personnes sont toujours en garde à vue. Selon les dernières informations, l'auteur de l'attaque aurait repéré les lieux avec son poids lourd. Le tueur de Nice a-t-il agi seul ? Les enquêteurs ont découvert dans son téléphone un SMS envoyé quelques minutes avant le début de sa course meurtrière à l'un de ses contacts. 22h26, il écrit : "Amènes-en plus... encore cinq armes". Le destinataire de ce message est actuellement en garde à vue.

Des repérages

Les enquêteurs s'interrogent. Mohamed Lahouaiej Bouhlel évoque-t-il les armes factices retrouvées à bord du camion ? Avait-il des complices ou voulait-il simplement brouiller les pistes ? Trop tôt pour le dire, mais son crime apparaît de plus en plus prémédité. Le 8 juillet, il vide son compte en banque, le 11, il loue le camion avec ses économies. Le 12, il vend sa voiture personnelle avant de se rendre les 12 et 13 juillet sur la promenade des Anglais, sans doute pour faire des repérages. En revanche, pas de nouvel élément concernant sa radicalisation rapide évoquée par Bernard Cazeneuve.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.