Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat à Nice : face à la menace, la musique continue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat à Nice : face à la menace, la musique continue
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Malgré la menace terroriste qui pèse sur la France et au surlendemain de l'attentat de Nice, le festival des Francofolies de La Rochelle (Charente-Maritime) a tout de même été maintenu.

En dépit de l'attaque meurtrière de Nice, le festival des Francofolies se poursuit. Avant même les premières notes de la soirée, organisateurs et festivaliers ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, qui a fait au moins 84 victimes, jeudi 14 juillet. Dans une enceinte placée sous haute surveillance, pas question de se laisser gagner par la peur. "Si on a peur, ils ont gagné", témoigne une jeune femme. "On ne doit pas empêcher les gens de vivre", explique pour sa part Bernard Lavilliers.

Les artistes au rendez-vous

Depuis mercredi, les concerts ont lieu. Marina Kaye, 18 ans seulement, a d'ailleurs enflammé la grande scène. Les Brigitte non plus ne se sont pas privées de reprendre une partie du répertoire de Balavoine. À la nuit tombée, Ibrahim Maalouf a convié le jazzman Marcus Miller à monter sur scène avec lui. Les Francofolies s'achèvent ce dimanche 17 juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.