Une femme de 26 ans mise en examen en France pour terrorisme après un séjour en Syrie

Elle a été arrêtée le 6 mai dernier, après avoir été expulsée de Turquie où elle avait séjourné quelques mois en prison. Elle est poursuivie pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Un panache de fumée dans les alentours du village d\'Al-Muntar situé dans la province d\'Idlib (Syrie), le 12 mai 2019.
Un panache de fumée dans les alentours du village d'Al-Muntar situé dans la province d'Idlib (Syrie), le 12 mai 2019. (ANAS AL-DYAB / AFP)

Une femme de 26 ans soupçonnée de terrorisme a été expulsée de Turquie et arrêtée à son arrivée en France le 6 mai dernier, rapporte une source judiciaire à franceinfo, lundi 13 mai, confirmant une information de BFMTV. Visée par un mandat d'arrêt dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en avril dernier, elle a été mise en examen du chef d'"association de malfaiteurs terroriste criminelle" et placée en détention provisoire.

Cette femme de nationalité franco-marocaine a rejoint la Syrie en avril 2014, ajoute BMFTV, où elle a épousé un jihadiste tunisien avant de se retrouver veuve. Sur des écoutes téléphoniques, elle évoquait une opération kamikaze. Elle avait également posé avec des kalachnikovs et s'était inscrite sur une liste pour participer à un attentat-suicide. Elle s'est finalement rendue elle-même en octobre avant d'être emprisonnée en Turquie.