Cet article date de plus de quatre ans.

Saint-Etienne-du-Rouvray : Abdel Malik Petitjean signalé trop tard par la Turquie pour être intercepté

Repéré en Turquie le 10 juin, le terroriste n'est signalé que 15 jours plus tard à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) française, qui émet aussitôt une fiche "S". Mais le jeune homme était déjà rentré.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Abdel Malik Petitjean avait été repéré en Syrie d'où il cherchait à entrer en Turquie © maxPPP)

Le deuxième terroriste impliqué dans l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) mardi dernier, Abdel Malik Petitjean, dont l'identité a été officialisée ce jeudi matin, a été signalé trop tard à la France par les autorités turques pour permettre son interpellation, selon les informations recueillies par France Info.

Repéré en Turquie le 10 juin, le terroriste n'est signalé que 15 jours plus tard à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) française, qui émet aussitôt une fiche "S". Etablie le 29 juin, la fiche doit permettre de "biper", de repérer le jeune homme dès son retour de Turquie. Mais le jeune homme de 19 ans est en fait déjà rentré en France depuis le 11 juin.

Les services de renseignements trompés 

Les services de renseignements français pensaient donc qu'Abdel Malik Petitjean, qui venait seulement d'apparaître dans leur radar, était encore en Turquie ou en Syrie alors qu'il était déjà sur le sol français.

A LIRE AUSSI ►►► Un homme qui voulait accompagner Abdel Malik Petitjean en Turquie interpellé et placé en garde à vue

A LIRE AUSSI ►►► Saint-Etienne-du-Rouvray : formellement identifié, le deuxième terroriste faisait l'objet d'une fiche "S"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.