Cet article date de plus de cinq ans.

Projet d’attentat à Villejuif : deux interpellations dans les Yvelines

Deux hommes ont été interpellés dimanche matin en région parisienne. Ils pourraient être de possibles complices de Sid Ahmed Ghlam, soupçonné de l’assassinat d'Aurélie Chatelain et d'un projet d'attentat contre une église de Villejuif.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Deux hommes ont été arrêtés dans les Yvelines pour l'enquête sur l'attentat évité contre une église de Villejuif © MaxPP)
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est exprimé sur ces interpellations dimanche après-midi devant la presse.
--'--
--'--

A la recherche de complicité

La police a procédé, un peu après 6h dimanche matin, à l'arrestation de deux hommes âgés de 35 et 39 ans. L'un a été interpellé à Mantes-la-Jolie et l'autre à Limay, dans les Yvelines. Ces deux personnes, placées en garde à vue, peuvent être interrogées pendant 96 heures puisque l'enquête concerne des soupçons "d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

Les enquêteurs cherchent à savoir si Sid Ahmed Ghlam a bénéficié de complicité. Cet étudiant de 24 ans a été mis en examen en avril dernier, pour l'assassinat d'Aurélie Châtelain à Villejuif, dont il est soupçonné d'être l'auteur, et pour un projet d'attentat contre une église dans cette même ville du Val-de-Marne.   

Y a-t-il un commanditaire ? 

De quelle aide a pu bénéficier Sid Ahmed Ghlam et pour quel crime ? Les enquêteurs veulent savoir si quelqu'un lui a prêté une voiture ou fourni des armes. En plus de cette éventuelle aide logistique, la police veut tirer au clair la réalité d'un possible commanditaire. Fin avril, le procureur de Paris avait précisé que le principal suspect était "passé à l'acte à la suite d'instructions données vraisemblablement de Syrie et pour le compte d'organisations terroristes" .

Fin avril, trois personnes avaient interpellées dans cette double affaire d'assassinat et de projet d'attentat. Une seule avait été mise en examen pour avoir aidé Sid Ahmed Ghlam. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.