Sarre-Union : les adolescents profanateurs sans doute mis en examen

Les cinq adolescents qui ont saccagé le cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) vont être présentés à un juge. "On s'oriente très certainement vers une mise en examen", rapporte l'envoyée spéciale de France 2.

FRANCE 2

En garde à vue depuis lundi 16 février après le saccage d'un cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), cinq adolescents de la commune ont été transférés dans la matinée, ce mercredi 18 février, au tribunal de Saverne. "On s'oriente très certainement vers une mise en examen. Les cinq adolescents seront présentés, en début d'après-midi, à un juge d'instruction", rapporte sur place Aurélie Merot.

"On ne connaît toujours pas leurs motivations. En revanche, ce qu'ils ont dit aux enquêteurs, c'est qu'ils croyaient que ce cimetière était abandonné et qu'ils ne savaient pas que c'était un cimetière juif. Une thèse pourtant difficile à croire pour les enquêteurs et pour les habitants", poursuit-elle.

Des parents "abasourdis, abattus, qui ne comprennent pas"

La journaliste de France 2 a pu s'entretenir avec les parents d'un suspect. Ces derniers sont "abasourdis", "abattus" et "ne comprennent pas ce qui a pu se passer". "Ils nous ont dit ne pas reconnaître leur fils dans cet acte de vandalisme", conclut la reporter. Le procureur de la République tiendra une conférence de presse dans la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers réalisent des relevés dans le cimetière juif profané de Sarre-Union (Bas-Rhin), le 16 février 2015.
Des policiers réalisent des relevés dans le cimetière juif profané de Sarre-Union (Bas-Rhin), le 16 février 2015. (CITIZENSIDE / CLAUDE TRUONG-NGOC / AFP)