Cet article date de plus d'un an.

Manifestations contre le racisme et les violences policières : à quoi faut-il s'attendre pour ce samedi de mobilisation ?

En France, la mobilisation fait tâche d'huile, de Paris à plusieurs grandes villes de province.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation après la mort de George Floyd, organisée à Toulouse, le 10 juin 2020. (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)

De nouvelles manifestations sont organisées, samedi 13 juin, à Paris, et dans toute la France contre le racisme et les violences policières. Le plus gros défilé est attendu à Paris, de la place de la République à Opéra. Il est organisé à 14h30 à l'appel du comité Adama Traoré, jeune homme noir décédé en juillet 2016 après son interpellation par des gendarmes en région parisienne.

Pour parer à d'éventuels débordements, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé la fermeture des commerces, débits de boissons et restaurants situés sur le parcours.

D'autres défilés sont attendus, notamment à Marseille, au départ du Vieux-Port, à Lyon place Bellecour, à Montpellier place de la Comédie, à Nantes place du Bouffay et à Saint-Nazaire, à Bordeaux place de la Bourse (avec des Gilets-Jaunes) ainsi qu'à Strasbourg dimanche.

"Nous appelons toutes les villes de France à venir manifester avec nous pour exiger vérité et justice pour Adama et toutes les victimes de la police ou de la gendarmerie", scande le Comité, qui a réussi à mobiliser 20 000 personnes le 2 juin devant le Palais de justice de Paris, selon la préfecture de police. Depuis, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour dénoncer les violences policières et le racisme en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences policières

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.