États-Unis : les violences s'amplifient dans le Wisconsin

Aux États-Unis, les tensions sont encore montées d’un cran dans le Wisconsin. Trois jours après ce qui s’apparente à une nouvelle bavure policière, les manifestations anti-racistes se multiplient. 

Durant la nuit du 25 au 26 août, deux personnes ont été tuées par balles, en marge d’un rassemblement anti-raciste, dans le Wisconsin (États-Unis). Les circonstances restent encore floues. Trois jours après l’affaire de Jacob Blake, les violences n’ont cessé de s’amplifier aux États-Unis, dans le Wisconsin. Les policiers avaient tiré sept balles dans le dos de cet homme afro-américain, en face de ses enfants. 

Deux décès et un blessé grave

Sur une vidéo de la nuit de violences, il est possible de voir un homme armé d’un fusil courir au milieu des manifestants. Il semble pourchassé, puis chute tout seul au milieu de la route. Le jeune homme repart, on entend claquer d’autres coups de feu. Dans la confusion, la police le laisse libre de ses mouvements. Il est désormais recherché par les enquêteurs. Un peu plus loin, on entend d’autres coups de feu, sans que l’on sache s’il s’agit du même tireur. Au total, deux personnes ont été tuées, et une grièvement blessée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants affrontent la police devant le Palais de justice de la ville de Kenosha (Wisconsin), aux Etats-Unis, lors d\'une troisième nuit de manifestations, le 25 août 2020, après l\'assassinat de Jacob Blake, par un policier.  
Des manifestants affrontent la police devant le Palais de justice de la ville de Kenosha (Wisconsin), aux Etats-Unis, lors d'une troisième nuit de manifestations, le 25 août 2020, après l'assassinat de Jacob Blake, par un policier.   (TAYFUN COSKUN / ANADOLU AGENCY / AFP)