Dimanche en politique, France 3

Attaque à la préfecture de police de Paris : la femme du tueur toujours en garde à vue

La piste terroriste ne fait plus aucun doute dans l'enquête sur la tuerie à la préfecture de police de Paris, commise jeudi 3 octobre.

france 3

Trois jours après la tuerie au sein de la préfecture de police de Paris, jeudi 3 octobre, la piste terroriste est suivie par les enquêteurs. L'épouse de l'assaillant, Mickaël Harpon, est toujours en garde à vue. "Effectivement, la garde à vue de sa femme Ilham, âgée de 38 ans et elle aussi malentendante, a été prolongée jusqu'à lundi 7 octobre dans l'après-midi", indique le journaliste Hugues Huet, en duplex devant la préfecture de police de Paris.

33 SMS échangés entre les époux le matin du drame

Les enquêteurs s'interrogent sur le degré de complicité de la femme de Mickaël Harpon. "Ils s'appuient notamment sur les 33 SMS échangés le matin du drame. Des messages à connotation religieuse qui se concluent par un 'Allah Akbar', mais à aucun moment son mari ne fait mention de l'achat d'un couteau ni de son passage à l'acte. La veille déjà, il avait tenu des propos similaires et avait un comportement incohérent, mais cela n'avait pas alerté Ilham", précise le journaliste, qui rappelle que la femme de Mickaël Harpon n'était pas fichée S.

La préfecture de police a été victime d\'une attaque mortelle jeudi 3 octobre 2019, perpétrée par l\'un de ses fonctionnaires.
La préfecture de police a été victime d'une attaque mortelle jeudi 3 octobre 2019, perpétrée par l'un de ses fonctionnaires. (BERTRAND GUAY / AFP)